L’intelligence économique en Suisse Romande, une discipline peu connue

Malgré des efforts de sensibilisation et d’éducation, l’intelligence économique est encore une discipline jeune, difficilement appréhendée. Peu de PME adoptent des démarches en intelligence économique, et sa pratique est généralement sporadique et aléatoire.

Alors qu’en France depuis 1994 (rapport Martre) puis 2003 (rapport Carayon), les PME sont conscientes qu’elles ne peuvent plus faire l’impasse sur l’intelligence économique et la veille stratégique pour assurer leur rentabilité et leur pérennité, les premières tentatives de sensibilisation en Suisse Romande ont commencé en 2006.

Le manque de moyens humains, de temps et la méconnaissance des sources et des outils sont les principaux obstacles à la mise en place d’une démarche d’IE dans les PME suisses romandes.  

En raison d’une compétitivité renforcée par la globalisation et de forces en présence toujours plus complexes, il devient capital pour les entreprises suisses d’adopter des démarches en intelligence économique pour répondre à leurs enjeux stratégiques.

Geneva Intelligence décèle les signaux faibles, par définition peu évidents à repérer, et les synthétise pour en faire une aide à la prise de décision.